Ligue reconnue d'utilité publique. Fondé par Mademoiselle Sophie Niess en 1913
Les autruches sont les plus grands oiseaux existant; le mâle peut atteindre jusqu'à 3 mètres avec un poids de 150 kg, la femelle est plus petite. Leur vie sociale compte parmi les plus complexes; de grands troupeaux d'animaux de tous âges peuvent se former, qui se déplacent selon l'offre de nourriture et les points d'eau.

 En principe, l'autruche mâle vit avec "l'élue de son coeur" et deux ou trois concubines. Ces dernières sont admises à pondre leurs oeufs dans le même nid, creusé dans le sable par le futur père, et dans lequel ce dernier se pose avant même que les femelles lui présentent leurs oeufs. Le père passe plus de temps à couver les oeufs que la femelle dominante. Dans l'oeuf, quelques jours déjà avant l'éclosion, les poussins annoncent leur venue au monde; les liens entre parents et enfants se forment. Au prix d'un énorme effort - qui peut durer de quelques heures à plusieurs jours - les poussins se libèrent de leur coquille. Dès que le dernier enfant est prêt à partir, la famille s'éloigne du troupeau. En cas de danger, les parents défendront de leur vie leurs enfants; leurs doigts de pieds sont munis d'impressionnantes griffes qui leur permettent de faire face à maints prédateurs. Les autruches sont des coureuses par excellence; capables de résister pendant plus d'une demi-heure à une vitesse de 50 km/h, elles peuvent atteindre des pointes de 70 km/h.
 
 
L'expression "mettre la tête dans le sable" trouve son origine dans le fait que ces animaux, qui dorment habituellement assis et la tête levée, se mettent parfois pour quelques instants "à plat ventre" dans le sable, tête et jambes étendues. Il s'agit là de moments de sommeil profond, possibles seulement si d'autres membres veillent sur le groupe.

Les autruches ont dans l'antiquité déjà été la proie de la vanité des hommes. Pour leur malheur, leur plumage a été convoité sous de multiples prétextes. Chez les anciens égyptiens, les plumes symbolisaient la justice mais étaient aussi le signe d'un rang social élevé. Les "personnalités" aimaient à s'en parer. Au Moyen-Âge, ce sont les casques des chevaliers que l'on ornait de plumes d'autruches. Mais c'est lorsque la mode féminine jeta son dévolu sur leurs attributs que sonna le glas de ces animaux magnifiques. Proches de l'extinction, ces êtres aux origines millénaires ont entièrement disparu de la majorité des pays où ils vécurent jadis. Si l'espèce a malgré tout survécu, c'est "grâce" aux élevages d'Afrique du Sud... dont le but était de fournir des plumes aux costumes des belles de cabaret.

Et chez nous ? Comment se fait-il que l'on voie apparaître sous nos climats des élevages d'animaux venus du sud ? Pourquoi ces fiers oiseaux, qui dans leurs lointains pays courent au travers d'espaces illimités, en sont-ils réduits à déambuler dans nos misérables enclos locaux, sans possibilité aucune de vivre selon les besoins de leur espèce ? Leurs oeufs sont rangés dans des incubateurs, leurs poussins naissent dans un triste bâtiment et passent les premiers temps de leur vie enfermés - les rudes conditions climatiques de nos latitudes l'imposent - pendant que les parents, coupés de toute possibilité de se comporter selon leur instinct traînent les pattes dans un pré aux dimensions ridicules. Le mot d'ordre actuel est que l'agriculture doit se diversifier, il faut donc offrir aux consommateurs autre chose que l'éternel steak-côtelette-émincé et autres banalités carnées... Certains journalistes se font même les porte-voix de cette orientation très "tendance": «le papa de Bambi est tendre, surtout saignant (...)».

C'est avec ces mots que Christian Jacot-Descombes, rédacteur à l'Hebdo, vante les mérites de la viande de wapiti. Nous vous laissons apprécier... De fait, après le scandale de la vache folle, après les épidémies de grippe aviaire et l'explosion des multiples maladies dont est atteint le commun des animaux de boucherie, le consommateur, attentif à sa santé et en quête de goût nouveau, part à la découverte d'autres cadavres d'animaux dont il pourrait remplir son assiette. Seul lui importe que ces viandes "exotiques" aient moins de graisse et soient - ô combien - plus savoureuses.

Quant au bien-être de l'animal, c'est le moindre des soucis du gourmand ! C'est ainsi que les amateurs de "spécialités du terroir" se délectent, parmi d'autres chairs d'animaux exotiques, d'autruches élevées fort à propos dans les vastes prés de Lucens...

Commentaires


Voulez-vous contribuer à notre forum?
Voulez-vous suggérer des articles et des idées?

envoyez-nous votre matériel ou contactez-nous pour plus d'informations
 
le Comité évaluera les contenus en harmonie avec notre Mission

Invitez les amis à visiter notre site web, partagez les liens et les articles sur les réseaux sociaux, utilisez les boutons "J'aime" et "G+1" !
Aidez-nous à faire connaître nos activités et notre engagement !

Placements Urgents

IMAGE

Lily et Mila

Dû a de graves problèmes d’asthme d’une petite fille depuis sa naissance, sa famille se voit contrainte de chercher un nouveau foyer pour ses...

Je cherche une famille...

IMAGE

Negus

La chance lui a fait un tout grand sourire lorsque, juste au moment où les autres membres de sa famille avaient été victimes d’une razzia dans...

IMAGE

Nanou + Ulysses

Nanou, la belle tigrée, et Ulysses, son ami de toujours, ont vécu heureux… jusqu’au jour où leur compagne humaine a subitement perdu la vie....

logoLigue Vaudoise pour la Défense des Animaux et contre la Vivisection
pour la défense des animaux exploités et maltraités

adresse :
Ch. De la Grangette 171
La Croix-sur-Lutry
CH-1090 Suisse
 
contact :
tel. (+41) 021 791 20 36
info [@] defense-animaux.ch

module de contact

 
horaires :
ouvert tous les jours
de 15h00 à 19h00
 
les images et le contenu des articles mentionnés ou publiés par d'autres auteurs sont propriété des respectifs auteurs
  • site web, graphisme et template
  • @ Amnis Garage
  • Amnis Garage
  • réalisé par Andrea, Barbara, Evaristo, Federica, Max



En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de Cookies
pour améliorer votre navigation et votre expérience du site et pour réaliser des statistiques de visites.